LE NOUVEAU MONDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE NOUVEAU MONDE

Message par Leye Xinthas le Sam 8 Déc - 22:18


LE NOUVEAU MONDE


Le Conseil des dieux se réunit en ce jour pour discuter des derniers événements qui ont ravagé la terre de Fanthaïsa. Luxoscuro, le dieu de la lumière et des ténèbres, se lève doucement. Un air affligé se dégage de son visage : l’heure est grave.

« Mes amis,
Nous avons failli. Les Espiritus, sur lesquels nous comptions pour apporter l’équilibre, ont déclenché une guerre dévastatrice et l’ont laissée se propager. Je donne la parole, ici et maintenant, au dieu le plus touché par cet épisode… Zorghaï , dieu du vent, nous vous écoutons.
»

Le dieu du vent se leva à son tour, et chacun put voir, dans sa clarté divine, toute la tristesse et la souffrance qu’il avait endurée.

« Il y a peu de temps, un espiritu du nom de Gorsenn Aghinine a déshonoré sa race en attisant la haine et le chaos à Fanthaïsa lors d’un réunion secrète. Il a poussé les plus vils malfrats ainsi que les plus influençables créatures à se rebeller contre leurs élus. Il leur a dépeint une société égoïste, insistant sur les faiblesses de leurs dirigeants et les erreurs qu’ils ont pu commettre. Il a manipulé les sentiments des êtres les plus féroces, hypnotisé les indécis, obligés les faibles à suivre l’exemple et les a poussés à déclencher une guerre sanguinaire, vouant toutes ces pauvres âmes à une mort certaine. Tous souhaitaient alors la fin des élus et par extension, la nôtre. Une armée de révoltés s’est soulevée rapidement, munie des armes des espiritus qui sont restés oisifs face cette abomination !

La guerre se déroula principalement sur trois fronts. Le premier, durant lequel ils affrontèrent vampires et démons en une fois, fut le plus long. Les démons ayant déjà majoritairement rejoins les rangs des mutins, les efforts de L. Yjim Diax et des derniers résistants pour les repousser ne suffirent pas. Comment contenir, et a fortiori éradiquer, une haine aussi virulente ? Quant aux vampires, bien qu’ayant eu le temps de mieux se préparer, étaient en infériorité numérique et pas assez forts. En effet, 5000 vampires même préparés ne peuvent rivaliser face à une force de plus de 100 000 hommes, parmi lesquels une grande quantité de démons. C’était comme si un humain cherchait à repousser une tornade à la force de ces bras. Au final, les élus des vampires et des démons, terriblement affaiblis, furent capturés et enfermés irrévocablement à Onixion.

Le deuxième front, lui, fut le plus sanguinaire, le plus atroce et celui qui provoqua le plus grand nombre de victimes. Les humains, les elfes, les sirènes et les lycans s’étaient réunis pour anéantir la menace, mais impuissants devant tant d'horreur, ils subirent les moments les plus tragiques de cette guerre. Hommes, femmes et enfants, sans aucune distinction, furent torturées ; tués, pour les plus chanceux. Tout n’était que désolation et flamme. Le chaos s’était propagé à une vitesse folle, pour finalement régner sur toutes ces contrées.

Le troisième front… le…-le dieu soupira doucement- le troisième front fut de loin le pire, et fut exclusivement dirigé contre les fées. Celles-ci n’avaient pas été prévenues, ni aidées de quelque manière. Elles furent simplement oubliées et la race entière fut. .. Je dois vous l’annoncer, avec ma plus grande tristesse : la race féérique fut tout simplement anéantie. Malgré le fait qu’elle n’ait nullement pris part à ces hostilités, ce peuple pacifiste fut tout simplement éradiqué ! Seule une poignée d’entre elles, on put en réchapper.

En conclusion, les pertes furent telles que la moitié de la population Fanthaïsienne a disparu en moins de deux ans ! Les élus ont continué à combattre tant bien que mal, mais si Luxoscuro n’avait pas arrêté ce massacre à ma demande… il n’y aurait plus de vie en ce monde… Nous avons arrêté la guerre en suspendant le temps, les élus survivants ont été rapatriés jusque dans la salle de réunion à Unificia et attendent maintenant nos directives. Gorsenn, lui, a été condamné : il devra passer l’éternité dans la geôle céleste. Alors je vous le demande : que devons-nous faire ? Quelles décisions devons-nous prendre ?
»

Aucun mot ne fut prononcer pendant quelques minutes, chacun méditait. Deux jours passèrent, lorsqu’enfin, ils se présentèrent devant les élus. Tous semblaient fatigués, épuisés, cependant aucun n’avait trouvé le moyen de se reposer, ils savaient. L’absence des élus des vampires, des démons et des fées, ainsi que la présence d’un représentant des espiritus en disaient long sur la gravité de la situation.

Zorghaï, au nom de tous les dieux, clama d’une voix forte, où l’on pouvait sentir un soupçon de déception :

« La race féerique n’est plus. Les élus Vampire et Démon sont plongés dans un sommeil éternel. Gorsenn a été puni et ses troupes ont été dépossédés de leurs pouvoirs et condamnés à l’Oubli. Elus, vous avez manqué à votre devoir, vous n’avez pas su gérer vos peuples. Espiritus vous avez abandonné votre fonction de protecteur, en plus d’avoir permis que l’un des vôtres déclenche ce carnage. Vous devrez tous en subir les conséquences. La reconstruction du monde sera difficile et nous, dieux de Fanthaïsa, nous avons dû prendre des décisions drastiques.

Vos puissances sont inégales et les conflits ne pouvaient que s’aggraver. C’est pour cette raison, que chaque élu deviendra maître d’un domaine de magie particulier, qu’il pourra transmettre à son peuple ou l’en déposséder le cas échéant. Les autres domaines lui seront inaccessibles par souci d’équité.

Humain, je vous donne la sorcellerie. Vous avez la capacité d’apprendre rapidement et la volonté de grandir. Leye, vous saurez tout de cette magie en revenant sur vos terres, vous connaitrez les formules et les potions qui offriront enfin la possibilité à votre race de ne plus être le souffre-douleur privilégié des autres. Mais il faudra être patient, car l’apprentissage sera long pour vos semblables.

Elfe, votre domaine sera la nature. Vous serez en symbiose avec et pourrez manipuler la végétation sous quelque forme que ce soit. Votre peuple sait l’importance de l’environnement et je sais que vous en prendrez soin, Elindra.

Lycanthrope, je vous offre le règne animal. Votre lien avec toute créature animale sera tel que vous pourrez communiquer avec elle et avoir une réelle ascendance sur elle. Vous vivrez en harmonie avec la faune. Skohvan, votre peuple a la sagesse de comprendre les animaux, je sais que vous ne me décevrez pas.

Sirène, l’eau qui est votre élément sera votre domaine. Comme vous le savez, il y a différentes eaux, et encore plus de moyens de les utiliser. C’est un grand pouvoir, Astralys, qui peut être difficile à contrôler, mais vous en serez capable.

Les vampires auront le don de nécromancie. Cependant leur force est telle que ce pouvoir pourra devenir un fardeau. Ils devront puiser dans leur propre énergie vitale pour utiliser cette magie qui contredit les lois les plus universelles : celles de la vie et de la mort. Ainsi l’équité entre les races ne sera pas en danger. L’élu devra donc être extrêmement puissant pour pouvoir contrôler son peuple.

Enfin, les démons maîtriseront le feu sous toutes ses formes, une puissance dévastatrice pour un peuple déjà supérieur en force. L’élu, qui sera bientôt déclaré, devra contrôler son peuple et endiguer tout abus. Nous y veillerons tout particulièrement. Des responsabilités accrues seront le revers d’un pouvoir supérieur.
»

Enfin, il se tourna vers l’Espiritu avec un regard glacial :

« Quand à vous, Espiritu, votre race est responsable de la mort d’un nombre incalculable de personnes et du chaos qui a engendré ces désastres. Vous êtes tout aussi fautif que Gorsenn, pour n’avoir rien fait pour l’en empêcher. Pour ça, la sanction aurait dû être exemplaire ! Mais dans sa grande miséricorde, le Conseil des dieux a décidé de vous donner une seconde et dernière chance. Vous retrouverez donc la terre de Fanthaïsa pour y vivre à l’égal de ses autres peuples. Vous perdez donc vos grands pouvoirs ainsi que vos terres dissimulées ! Vous résiderez sur la terre féerique et y vivrez comme chaque race de ce monde. Cependant vous aurez toujours vos pouvoirs de télékinésie et de télépathie. Vous aurez donc le pouvoir d’utiliser la pensée à votre guise mais ne croyez pas que vous serez libre pour autant… Vous deviendrez par conséquent l’élu de cette nouvelle génération d’Espiritus.

Enfin, Elus, par souci de mémoire, je vous demande… non… je vous ordonne d’ériger des monuments en l’honneur des fées, de les célébrer afin que que jamais ne soient oubliées les horreurs qu’a perpétré cette guerre !

Elus de Fanthaïsa, nous veillons.
»

Les dieux disparurent dans un rayon de lumière. L’Histoire reprenait son court en l’an 1008.

Quelques jours plus tard, les dieux prirent la décision de nommer Alastor Haborym, comme élu des démons ; Alula Australis, comme intendante des Espiritus ; et Ishtar Kundry, comme intendante des Vampires. Les intendants joueront le rôle des dirigeants en attendant que les dieux désignent de nouveaux élus.


avatar
Leye Xinthas
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 164
Date d'inscription : 18/05/2012

Feuille de personnage
En couple avec:
Guilde:
Pièces d'Or:
3443/20000  (3443/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum