Event : « Quand les Espiritus refont surface » - Quête 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Event : « Quand les Espiritus refont surface » - Quête 1

Message par Alastor Haborym le Mer 26 Sep - 15:22

Depuis plusieurs jours déjà je me sentais épié, surveillé. Mais cette sensation ne resemblait pas à celle que j'avais déjà ressentie auparavant. Cette fois, le regard - si on peut l'appeler ainsi - ne semblait pas posé sur moi mais plutôt provenir de moi. Une présence malsaine et puissante pesait sur mes épaules et s'insinuait dans ma tête sans que j'y puisse quoi que ce soit. A plusieurs reprises, je faillis en parler à un magicien que j'avais repéré près de chez moi et qui offrait ses services dans son arrière-boutique. Mais je ne faisais pas confiance à de tels démons. De plus, la magie en elle-même ne m'inspirait pas plus de confiance, bien que j'en use moi même avec parcimonie, et je préférais attendre encore.J'avais l'habitude de régler les problèmes moi-même et s'il s'agissait d'une tentative de possession, ce ne serait sûrement pas ce charlatan qui pourrait faire quoi que ce soit d'efficace contre un être capable d'affecter une force de la nature telle que moi.Je renonçai donc et attendai, résistant à la folie qui me guettait sous la forme d'une ombre de plus en plus tangible à mesure qu'elle s'emparait de moi. Jusqu'à une nuit où mon sommeil habituellement tranquille soit perturbé par une vision onirique de cet intrus!

Ce rêve qui semblait tellement réel, commençait dans le noir le plus complet. Là, le malaise s'insinua jusque dans mes entrailles car je ne touchais plus terre, je n'avais plus aucun repère: ce rêve débutait comme l'un de mes pire cauchemars. Heureusement, bientôt, une silhouette dorée se forma au loin. Elle était gigantesque et je n'avais jamais rien vu de commun, elle semblait si lointaine mais si proche en même temps... Ces contours semblaient baignés dans le sang et lorsque je sentai plus que jamais les yeux invisibles se poser sur moi, je compris qu'il s'agissait de celui qui me surveillait depuis des jours. Je pouvais alors l'affronter de front mais cette volonté m'échappa. Le pouvoir qui se dégageait de cet être impalpable était trop grand. Je le haïs un instant, frustré de ne pouvoir rien faire, quand une voix tonitruante se mit à me chuchoter à l'oreille des mots incompréhensibles sur le moment mais captivants.

« Où vivent les créatures de l'obscur
Où semble se terminer le monde
Où le rubis liquide prend sa source
Dans ce lieu digne de ma hauteur
Rejoins-moi.
Car je suis ce que tu convoite,
Car je peux t'apporter la gloire,
Car je peux t'élever au-dessus de tous. »


Une fois le message délivré, les mains gigantesques s'ouvrirent devant moi et une lumière aveuglante en jaillit. Cette lumière n'avait rien de commun avec celles que j'avais pu voir au cours de mes périples et encore une fois cela me captiva. Mes yeux ne pouvaient plus s'en détacher et à mesure qu'elle s'intensifiait, je pouvais sentir sa chaleur confortable m'envelopper. La sensation était délicieuse et me procurait une impression d'omnipotence qui disparut tout à coup, alors que les mains d'ombre se refermaient sur elle. La frustration atteignit son paroxysme et je crus à ce moment que je pourrai sauter à la gorge de la silhouette mais ma colère resta sans effet et c'est à ce moment précis que je me réveillai dans mon lit trempé par la sueur dont les gouttes coulaient encore à foison de mon corps. Les premières secondes de mon état de veille, je fus presque assourdi par les battements de mon coeur déchaîné, mais revenant peu à peu à la réalité, je me calmai. Je pus alors prendre la pleine mesure de ce qui venait de se passer et les mots incompréhensibles prirent tout à coup tout leur sens.

Je savais maintenant. Ce rêve était une promesse. La promesse d'un pouvoir incommensurable tel que j'en avais toujours rêvé et surtout de la possibilité de retrouver ce qui me manquait, ce qui m'avait été arraché: la capacité d'aimer, qui je l'espérais pourrait donner à ma vie le sens dont elle était dépourvue. Je savais également ce où je devais aller pour voir cette promesse exaucée. Je devais me rendre au Cratère du feu ardent! Là où des torrents de lave prenaient leur source, au sommet duquel on pouvait dominer tout Foreoh. Foreoh, qui était la dernière limite au nord avant de plonger dans le néant des abysses maritimes d'où l'on ne revenait jamais.

Le temps de me lever et de préparer quelques affaires de voyage et j'étais parti. Direction le Temple de Zorghai et Pyroxis. C'était le seul endroit du Cratère qui pouvait abriter les démons de passages des aléas climatiques et tectoniques du lieu. Et puis c'était mieux d'avoir une destination précise en tête avant de partir, ne serait-ce que pour ne pas se perdre dans les méandres de ses pensées. Pour avoir un point fixe dans l'inconnu auquel se raccrocher. En partant de la sorte, je laissai tout en plan: mes rendez-vous avec mes clients notamment. Mais l'envie était trop forte et cette promesse que j'avais presque entendu dans cette tirade onirique suffit à me déculpabiliser. D'ailleurs,cet espoir et le pouvoir qui était à la clé de ce nouveau périple distendit le temps, et c'est l'esprit toujours occupé à imaginer un avenir meilleur que j'arrivai plus vite que je ne l'espérai devant la porte du temple. Je faisais maintenant face aux deux statues majestueuses encadrant la béance du trou menant à l'autel sur lequel tant d'humains avaient péri. L'atmosphère était encore plus lourde et empesée que dans le reste de Foreoh et les bruits de l’ébullition de lave en contrebas était rythmé par des cris stridents de douleur. Tout se prêtait à la solennité du moment. Je entrai donc, encore inconscient de ce qu'il adviendrait de moi...

_________________
« Le foie de mon ennemi est le fourreau de mon épée... »
avatar
Alastor Haborym
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 103
Date d'inscription : 28/07/2012

Feuille de personnage
En couple avec:
Guilde:
Pièces d'Or:
1100/20000  (1100/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Event : « Quand les Espiritus refont surface » - Quête 1

Message par Maître du Jeu le Mer 10 Oct - 17:15

L'endroit où vivent les créatures de l'obscur désigne la contrée des démons, Foreoh.
L'endroit où semble se terminer le monde est donc au nord de Foreoh, puisque s'il y a des terres plus haut, personne ne les connaît ni n'en soupçonne l'existence.
La Fournaise, fleuve de lave, prend sa source dans les Pics aux nuages et non pas dans le volcan du Cratère du Feu Ardent, qui ne fait qu'alimenter le fleuve.
Le plut haut point de tout Fanthaïsa est le mont Olbrusk, c'était donc cet endroit qui était désigné par l'énigme : un endroit en altitude, au bout des terres des démons.


Cependant, devant la logique dont vous avez fait preuve et la qualité de votre RP, le Maître du Jeu vous accorde une récompense gagnante tout de même.
Il s'agit de 400 pièces d'or et d'un gain de 20 points d'expérience.



Vous entrez dans le temple silencieusement. L'endroit est vaste et sombre bien que la pierre des murs semble rougeoyer. Tout au fond de l'édifice, vous percevez une lueur, de même nature que la lumière irrésistiblement attirante que vous avez vu en rêve, mais beaucoup plus faible. Attiré, vous vous dirigez vers elle. Arrivé devant l'autel, il vous semble que cette lueur se situe juste derrière, dans l'ombre du bloc de pierre. Vous le contournez et vous évanouissez dans l'atmosphère pour réapparaître... autre part. Il s'agit certainement d'une salle du temple : elle est vraiment immense, il y a des statues à chaque coin. Partout autour de vous, des êtres vivants, des êtres intelligents de ceux qui peuplent Fanthaïsa. Il y en a de toutes les races, mais en grande majorité ce sont des démons et des vampires, bien qu'il y ait aussi une bonne quantité de lycans et de drows. Et, au centre de toute cette foule, un être inqualifiable et légendaire. Ses cheveux sont blancs et il irradie la lumière, mais une lumière plutôt malsaine, comme pervertie. Il parle.

Prochain posteur : Gorsenn.
avatar
Maître du Jeu
Habitant de Fanthaïsa
Habitant de Fanthaïsa

Messages : 14
Date d'inscription : 04/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Event : « Quand les Espiritus refont surface » - Quête 1

Message par Gorsenn Aghinine le Jeu 11 Oct - 19:49

Gorsenn sentait des palpitations de plaisir parcourir l’ensemble de son être. Il allait bientôt parler et sortir son peuple de l’ombre en assouvissant son désir de domination. Il entendait chaque être vivant présent dans ce temple, chaque battement d’impatience et de curiosité émanant de ces races tellement inférieures à lui.

*Pauvres petites choses, s’ils savaient…*

Il fût pris par un fou rire acerbe et démoniaque : chaque parcelle de son visage se tendit pour former un rictus monstrueux, empreint de haine et de sadisme. Il se laissa tomber sur un fauteuil en or massif et réfléchit, encore et toujours, au plan imparable qu’il avait concocté pour reconquérir Fanthaïsa et réduire l’ensemble des races à l’esclavage. Toutes les possibilités avaient été prises en compte, aucune erreur ne pouvait être faite .Sa machination était à la hauteur de sa personne, parfaite.

Il sourit doucement en pensant à la libération de son peuple, aujourd’hui reclus dans une zone reculée, lorsqu’enfin, la personne qu’il attendait frappa à sa porte. Il reprit un visage neutre, revêtit son masque de bonté et d’éclat mystérieux, puis invita son visiteur à entrer.

La demoiselle aux yeux rouge sang et aux joues rougis par son amour pour l’Espiritus pénétra furtivement dans la pièce. L’homme sourit doucement en sentant les palpitations du cœur du vampire s’accélérer à la vue d’une personne aussi parfaite esthétiquement et exempte de toutes hostilités envers elle. Il la contempla mettre ces cheveux aussi blancs que l’ivoire derrière son oreille, d’un geste gracieux et délicat, puis marqua son regard d’une lumière bleutée bienveillante pour l’encourager à parler.

« Monsieur, vos invités n’attendent plus que vous. »

« Merci Vladdlya. »

Gorsenn se leva doucement et posa gracieusement sa main sur l’épaule du vampire avant de s’engouffrer dans le couloir étroit du temple. Il avait été très fier de séduire cet être si digne, sans utiliser le moindre de ses pouvoirs. Il pensa qu’il était extrêmement simple de réduire ces races, et que même si elle refusait l’assouvissement, il les obligerait avec son pouvoir…

Il s’immobilisa quelques secondes, puisa dans l’ensemble de ses souvenirs pour paraître respectable puis avec un sourire de tendre arrogance, avança vers la lumière naturelle. Là, s’appuyant sur la balustrade, dominant l’ensemble de ses sujets, il dit d’une voix forte et lente :

«
Mes frères… Quel bonheur de vous voir ici.

Nous avons tant souffert des guerres et autres conflits orchestrés par des dirigeants égoïstes – courte pause - en quête de puissance. Ils ont étanché leur soif de sang en massacrant vos semblables, ils ont perverti vos valeurs, c’est même valeur qu’ils vous avaient promis de défendre. Ils vous ont empêché de satisfaire vos besoins naturels sous couvert d’une morale désuète et de préceptes illusoires. Mesdames, Messieurs, - sa voix s’accentua et s’empreint d’une colère contrôlée - sous prétexte d’un désir bienveillant de vous soutenir, ils vous ont enfermé dans une logique de docilité, pour pouvoir vous contenir, et établir leur contrôle sur vous.

Mais qui sont-ils pour vous imposer cela. Ne sont-ils pas, eux-mêmes, de simples mortelles sous le joug du temps et de la vie. Dites-moi, peuple libre de Fanthaïsa, qui les a autorisés à vous imposer leur domination ? Les dieux ? – il marqua une longue pause - comment des dieux, censé être justes, sages et infaillibles, ont-ils pu laisser cela se produire ? Comment ont-ils fait, pour bafouer votre souffrance et votre haine.

Je vous le dis, ici et maintenant. Ils ont préféré VOUS oublier, VOUS abandonner. Rendez-vous compte, qu’ils ont ignoré les tourments, le supplice, L’ENFER que vous endurez chaque jour de vos vies. Êtes-vous si misérable à leurs yeux, si insignifiant et méprisable pour qu’ils ne daignent pas se préoccuper de votre existence. Ne méritez-vous donc pas leur attention ?
»

Gorsenn hurla cette dernière phrase, comme emporter par une colère et une révolte solidaire. Il mima une reprise de contenance en ajustant ses habits, puis poursuivit son discours, accueillant avec joie, un auditoire animé d’une rancœur nouvelle.

«
Souhaitez- vous vraiment que cela perdure ? Ne voulez-vous pas être libre, alléger du fardeau de leur asservissement ?

Peuple du monde, battons-nous ensemble contre l’oppression, contre ces usurpateurs, ces fourbes, ces tricheurs ! Unissons notre courage, pour venger nos semblables ! Rejoignez-la lutte. Rejoignez-moi, et ensemble, nous vaincrons !
»

La foule en délire, applaudit et leva les armes pour acclamer leur digne dirigeant. Certains, d’avis partagés, furent rapidement galvanisés par la magie perfide de l’orateur. Il avait insufflé la haine et la colère dans les cœurs les plus pures et réveillé les pires côtés des ombres maléfiques.

Fier de lui, il avait semé, avec succès, les graines du chaos.
avatar
Gorsenn Aghinine
Habitant de Fanthaïsa
Habitant de Fanthaïsa

Messages : 3
Date d'inscription : 16/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Event : « Quand les Espiritus refont surface » - Quête 1

Message par Alastor Haborym le Sam 3 Nov - 15:24

Jamais je n’avais assisté à pareil spectacle de ma vie. Lorsque je pénétrai dans cette salle gigantesque dont jamais je n’aurais pu imaginer l’existence avant d’en franchir le pas, le spectacle qui s’offrit à moi me laissa perplexe et presque abasourdi. Une foule incroyable était présente, les races les plus belliqueuses et sanguinaires étaient présentes. Tous semblaient parés du masque d’incompréhension et de surprise que je devais certainement revêtir moi-même, sans arborer la moindre envie de combattre. Ce qui était d’autant plus étrange pour moi car la dernière fois que j’avais pu voir autant de gens armés et différents rassemblés en un même lieu, c’était durant les grandes batailles où j’avais fait mes armes.

Ici donc, des drows, des démons et des vampires entre autres se fixaient dans le blanc des yeux, dans une rumeur surprenante au vu des personnalités présentes et de leurs prédispositions à propager la violence et le carnage. En effet, dans la foule, je pouvais reconnaître de nombreux visages connus, certains contre lesquels j’avais eu l’occasion de combattre ou aux côtés desquels j’avais brandi les armes. Quoi qu’il en fut, chacun restait dans son coin et les langues se déliaient bien difficilement jusqu’au moment où un être différent fit son apparition, derrière l’unique balustrade qui nous surplombait tous.

Cet homme affichait un regard hautain mais qui imposait le respect. Les cheveux blancs, les traits fins et la prestance d’un véritable orateur, il ne semblait appartenir à aucune race que j’ai déjà pu voir. D’autant plus étrange que j’avais déjà vu presque tout Fanthaïsa. C’est alors qu’il imposa le plus grand silence et commença à parler d’une voix assurée.
Son discours avait été travaillé et ne laissai visiblement place à aucune improvisation. C’est du moins l’impression qu’il donnait. Il savait ce qu’il faisait, mais son discours me laissa perplexe. Premièrement, il nous appelait ses frères : comment un inconnu total pouvait-il prétendre être mon frère et me comprendre ? De plus, je ne me sentais nullement concerné par ces propos. Depuis presque toujours je n’avais répondu qu’au besoin le plus élémentaire d’être moi-même et en aucun cas je n’avais obéi à un quelconque dirigeant. Seul ma morale et mon respect de la différence m’ayant guidé dans mon périple.

C’est pourquoi lorsque tous se mirent à acclamer celui qui ne s’était même pas présenté, je restai impassible. Cependant, au fur et à mesure que la foule scandait, je sentais mon cœur s’emballer anormalement et une haine inexplicable naître en moi. Là je compris. Il tentait de nous manipuler par magie. Et une magie puissante car elle pouvait modifier mes humeurs. Jusqu’ici les capacités que me prodiguaient ma conscience démoniaque sous la forme d’un tatouage vivant, c’est-à-dire la faculté de plier la volonté des autres à ma guise, m’avaient protégé de toute tentative d’ingérence dans ma conscience. Seulement cet homme chenu bien que d’apparence jeune avait su s’immiscer un tant soit peu en moi. Je résistai toujours mais cette puissance pourrai aisément venir à bout de ma volonté, je le sentais.

Ma méfiance déjà farouche à mon entrée dans ce temple ressortait grandie de ce discours. C’est pourquoi, même si l’orateur ne m’avait pas convaincu, il avait tout de même éveillé ma curiosité. Je restai donc là, à attendre la suite, sentant que de toute façon si je voulais partir, quelqu’un ou quelque chose s’interposerai entre moi et l’extérieur.

_________________
« Le foie de mon ennemi est le fourreau de mon épée... »
avatar
Alastor Haborym
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 103
Date d'inscription : 28/07/2012

Feuille de personnage
En couple avec:
Guilde:
Pièces d'Or:
1100/20000  (1100/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Event : « Quand les Espiritus refont surface » - Quête 1

Message par Maître du Jeu le Ven 9 Nov - 21:30

L'atmosphère s'embrase ainsi que les coeurs. Tous sont survoltés... sauf les trois intruses de la salle, plutôt mortifiées. Gorsenn poursuit son discours. Il montera une armée. Tous ensembles, ils monteront une armée. Et tous ensembles, ils marcheront sur Fanthaïsa tout entier, et ils prendront le contrôle. Alors, un nouveau monde apparaîtra... un monde plus juste, moins égoïste. Un monde où chacun aurait sa place. Ce nouveau monde, c'était maintenant !

Et l'Armée fut montée, avec toutes les personnes présentes lors du Discours de Gorsenn. Toutes les personnes volontaires... mais également les personnes réticentes. Tous furent engagés, envoyés au front, envoyés à la douleur, à la mort... et sans aucune possibilité de trahison. Ainsi Gorsenn et tous ses disciples s'élancèrent vers un avenir hasardeux, peut-être peuplé de conquêtes et de réussites...
avatar
Maître du Jeu
Habitant de Fanthaïsa
Habitant de Fanthaïsa

Messages : 14
Date d'inscription : 04/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Event : « Quand les Espiritus refont surface » - Quête 1

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum