Le désir d'une rencontre [Leye Xinthas, Elindra de Yanovar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le désir d'une rencontre [Leye Xinthas, Elindra de Yanovar]

Message par Leye Xinthas le Mar 5 Juin - 17:17

Merleyes 5 Juluïet 1005,
Début de matinée

Leye se réveilla de bonnes heures.

Il ne savait pas pourquoi mais aujourd’hui, il ne se sentait pas bien, quelque chose le tracassait. Il scruta sa chambre et vit les éternelles peintures accrochés au mur entre chaque arche. Il les observa longuement : le peintre qui avait fait ces œuvres devait avoir mis toute son âme pour arriver à de tels résultats : tant de détails, de couleurs, et de formes en harmonie ne pouvaient laisser aucun homme indifférent.
Il s’étira doucement avant de s’apercevoir qu’une femme se blottissait sur son coussin, avec le sourire d’un enfant heureux. Il la regarda et se rappela alors de leurs ébats d’hier, comment il l’avait trouvé, pourquoi il l’avait choisi… cela l’agaça et il mit sa tête dans ses mains, comme pour oublier un mauvais souvenir.
Hélas pour la jeune femme, Leye n’était donc pas d’humeur à s’attendrir ou à feindre une quelconque admiration pour une créature comme elle. Il la réveilla brusquement en la secouant un peu et lui somma de partir sur-le-champ. La jeune femme fut un peu confuse par ce rejet si inhabituel mais partit sans le moindre reproche.
Leye se recoucha alors, posant sa main sur son front et soupira longuement.

Il se remémora le rendez-vous qu’il avait eu avec l’élu des lycans et l’élu des elfes et décida de se poser pour y réfléchir calmement : à l’évidence, l’origine de son énervement avait été en rapport avec ce jour-là. Il se leva donc, s’habilla d’une chemise en lin blanc et d’un pantalon simple et s’assit comme un enfant sur son fauteuil préféré. Ce fauteuil était de loin, le plus vieil objet abimé du Palais Royal et surtout, il était très important pour Leye car il représentait le dernier vestige de son passé déchu : sa mère l’avait elle-même décoré avec du tissu à fleurs rouge sur fond noir et son père s’y était assis pendant de longues années.
Le jeune homme tapota doucement ses longs doigts sinueux et fins sur l’un des accoudoirs et regarda le ciel à travers la fenêtre d’un air absent : décidemment quelques choses clochées depuis quelques jours. Il se demanda vaguement comment allait la reine des elfes avant de taper d’un coup sec sur son siège. Il tenta de se calmer et prit une grande inspiration avant de fermer les yeux. Il se souvint des différents évènements de ce jour-là dans l’auberge. Tout lui revenait : le lycan timide avec les femmes et fort au combat, l’elfe, belle et gracieuse, les pactes…
Rien d’inhabituel en soi cependant depuis ce rendez-vous, le visage de l’elfe revenait constamment dans ses pensées, et parfois même dans ses songes.

C’est alors qu’il se leva brusquement et fit les cent pas dans sa chambre : il était désorienté, voire même épouvanté, il ne contrôlait rien, ne comprenait rien. Il se sentait comme un enfant perdu dans une foule, il avait peur. Soudain une idée lui vint à l’esprit : il fallait la revoir, il fallait comprendre. Il s’installa sur son bureau plat en placage de bois de violette, ouvra l’un des trois tiroirs en ceinture et attrapa un parchemin avec une plume. Il écrivit alors :

« Madame, après cette entrevue dans l’auberge, je dois avouer que mon désir de vous revoir s’est accrue. Si cela est possible, je souhaiterais m’entretenir avec vous dans une zone de paix à Onixion. Je vous propose donc un rendez-vous dans un mois et deux semaines jour pour jour, dans l’auberge d’Artelya.
Je n’attends point de réponse car si je vous vois là-bas, le jour convenu, je saurais. »


Il appela l’élite le plus fidèle, Katarina, et lui ordonna de donner en mains propres sa lettre à l’élu des elfes. C’était une mission confidentielle, cela ne devait pas être ébruité. La jeune femme partit immédiatement. Leye se rassit sur son fauteuil, un sourire agacé sur ses lèvres, il fallait la revoir.

Trois semaines avant le jour J, il se mit en route en compagnie de Katarina et d’Adriann qui avait été mis dans la confidence. Ils partirent de jour en prétextant que Leye avait besoin d’un voyage pour mieux comprendre les souffrances de son peuple.
Tous trois se déguisèrent : Leye portait un magnifique manteau en velours lisse vert, un pantalon en coton avec laçage latéral aux deux jambes et des bottes en cuir. Le tout était caché sous une grande cape de couleurs de terres. Adriann et Katarina étaient habillés comme des fermiers : un long pantalon de lin, un bonnet phrygien et une chemise courte pour l’homme, une longue jupe et un corset pour la femme.
Ils galopèrent des jours et se reposaient la nuit dans les auberges des différents pays. Katarina et Adriann lui racontaient quelques anecdotes de leur vie, ils ne manquaient de rien, tout se passait pour le mieux.

Cependant un soir, alors qu’il se reposait à la frontière entre Sleyenna et Onixion, ils furent tous trois attaqués. L’élite qui faisait le guet donna l’alerte rapidement pour permettre aux deux autres de se préparer à se battre. Ils se mirent tous trois dos à dos pour laisser le moins d’ouverture possible et attendirent fébrilement l’arrivée de leurs ennemis qui semblaient leur tourner autour. Soudain 5 vampires les encerclèrent : ils souriaient de manière acerbe et semblaient être enivrés par l’odeur de leur sang. Ils commencèrent à jouer avec les trois humains en donnant de petits coups de pied. Cependant Katarina n’était pas du genre à se faire dominer, d’un naturel agile, elle frappa le vampire le plus proche et le poignarda. Cela raviva la haine des vampires qui se mirent à les attaquer sans vergogne. Le combat dura longtemps : Leye se débattait avec son épée, se rappelant des bottes qu’on lui avait apprises, Adriann maniait avec agilité sa claymore, donnant des coups simples et efficaces sur ses ennemis et Katarina ne cessait de feindre et de donner de petits coups de poignard précis pour essouffler ses ennemis.
Alors que les vampires n’étaient plus que trois, Leye fut écartés de ses alliés par un très grand assaillant, le chef du groupe. Il semblait imbattable : il parait le moindre coup de Leye d’un geste du bras et jubilait de voir le jeune homme désespéré. Finalement l’épée de Leye fut éjectée au loin, sans qu’il puisse aller la chercher.
Ne sachant plus quoi faire, il se mit à courir, fébrilement, vers Onixion. Il se rappela de la mort de son père et se senti si faible, si impuissant face au monstre qui le coursait qu’il trébucha maladroitement sur la racine trop haute d’un arbre. Il tomba, tourna sa tête vers l’ombre qui se profilait derrière lui et se retrouva nez à nez avec le vampire. Celui-ci l’empoigna de sa grosse main et sourit de la même manière que le monstre de son passé. Leye fut alors paralysé par la peur : tout son corps tremblait d’effroi. Cependant lorsque il senti l’odeur fétide du monstre proche de son cou, il se mordit la lèvre pour combattre sa faiblesse et dans un mouvement de rage, il se débattit de toutes ses forces et finit par mettre un coup de pied dans l’entre jambes du vampire. Celui-ci le lâcha en hurlant et aggripa la cape du jeune homme qui tomba dans la boue. Le vampire eut alors de grands yeux abasourdis et parut comme effrayé de voir le jeune homme vêtu royalement. Il s’en alla en titubant et disparu dans la nuit.
Leye essoufflé se reposa un peu. Il était tâché par la boue et le sang de ses ennemis, il avait un coquart à l’œil, la lèvre en sang et une ou deux côtes cassées.
Plus tard, il chercha son groupe en vain et décida de s’en aller dans la région de la paix. Il marcha pendant des jours en direction d’Unificia, la soif et la faim le rongeant de l’intérieur : il était épuisé.

Arrivé enfin à destination, il utilisa ses dernières forces pour entrer dans l’auberge et s’écroula sur le sol.


Dernière édition par Leye Xinthas le Mar 5 Juin - 19:05, édité 2 fois
avatar
Leye Xinthas
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 164
Date d'inscription : 18/05/2012

Feuille de personnage
En couple avec:
Guilde:
Pièces d'Or:
3443/20000  (3443/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le désir d'une rencontre [Leye Xinthas, Elindra de Yanovar]

Message par Elindra de Yanovar le Mar 5 Juin - 17:23

Cela faisait des jours qu’Elindra tournais en rond, elle n’avait le gout à rien, même l’entrainement à l’arc cela ne lui disait rien, elle qui d’ordinaire était la première à trainer Aradan jusqu’à la salle d’entrainement, elle n’en faisait rien. Son ami inquiétait de la voir dans cet état-là, elle si joyeuse et plaine d’entrain était devenu une coquille vide et cela depuis son retour de Treilka.

Elindra était assise sur son trône, la main sur son menton et fixais le sol en soupirant, elle avait demandé à ne pas être dérangé et avait annuler tous ses rendez-vous, elle n’avait vraiment pas la tête à voir le conseil aujourd’hui, sa nuit avait été particulièrement agité, elle avait rêvé de l’élu des humains, cet homme si arrogant mais pourtant si sûr de lui et d’une beauté à faire envié n’importe quel elfe elle ferma les yeux pour éviter de pensé à lui mais rien n’y faisait son visage, son sourire, ses yeux vert émeraude revenais sans cesse. Tombait –elle amoureuse ? Elle l’ignorait, ce sentiment-là elle ne le connaissait pas, elle n’avait jamais pris le temps de le connaitre, elle ne s’était d’ailleurs jamais attarder à ce genre de frivolité elle laissait ca aux autres. Elindra était plongé dans ses pensées, quand la porte s’ouvrit brusquement, elle sursauta :

- J’avais demandé à ne pas s’être deran….


Elle s’arrêta de parler quand elle leva les yeux, et vis son ami Aradan suivi d’une humaine entré, elle se redressa, une humaine dans son palais cela ne pouvait être que des nouvelles de Leye, un sourire apparu sur son visage. La jeune humaine s’inclina et lui tendit une lettre en précisant que cela devait rester confidentiel, puis repartit aussi vite qu’elle était venu. Elindra s’empressa de l’ouvrir les mains légèrement tremblantes. Elle relu plusieurs fois le message, puis poussa un cri de joie qui résonna dans toute la salle du trône, se ressaisit en s’apercevant de ce qu’elle venait de faire remit de l’ordre dans ses cheveux, regarda son ami et lui dit :

- Nous partons pour Onixion dans un mois, rien que toi et moi c’est confidentiel, je t’en dirais plus pendant le voyage.

Elle lui sourit et sortit de la salle, elle avait une envie soudaine de s’entrainer et se dirigea donc heureuse vers la salle d’entrainement.

Un mois s’était écoulé depuis le message de Leye. Elindra et Aradan avait pris la route vers Onixion depuis deux jours , il leurs fallait pas moins de deux semaine pour rejoindre le lieu de rendez –vous, pendant le voyage, elle raconta a son ami sa visite officieuse à Treilka, et le pourquoi elle désirait temps allez à se second rendez-vous, il était clair qu’elle souhaitait le revoir ne serais ce que pour avoir la certitude de ce qu’elle ressentait pour lui, elle connaissait les humains elle s’avait qu’ils étaient séducteurs et aimaient être en compagnie des jolies femmes, mais peu importe, elle avait signé un pacte d’alliance avec le roi et elle devais si tenir même si cela devais allez à l’encontre de son bonheur. Le voyage se déroula sans problème, elle pouvait admirer les paysages de cette contré encore inconnu, elle respira l’air frais, elle se sentait bien, même impatiente il lui tardait d’arriver à l’auberge.

Le jour J… Elindra rentra dans l’auberge et s'assit avec son ami à une table, puis commanda un nectar à base de pêche dont elle raffolait tant. Elle parcourra la salle du regard, mais l’élu n’étais pas encore arrivé, elle était donc la première, elle souris.
Elindra et Aradan discutaient depuis près d’une heure quand soudain la porte de l’auberge s’ouvrit avec fracas, elle leva les yeux vers la porte et vit Leye entré mal en point puis s’écrouler au sol. Elle se leva d’un bon et hurla :

- Leye !

Elle se précipitât sur lui, et demanda à ce qu’on lui apporte de l’eau chaud et un linge propre, il fallait nettoyer ses plais. On le conduisit à une chambre et Elindra prit grand soin de lui, sous l’œil protecteur de son ami Aradan, elle resta à son chevet jusqu’à son réveil….


Dernière édition par Elindra de Yanovar le Mar 5 Juin - 17:59, édité 1 fois

_________________
avatar
Elindra de Yanovar
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 72
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 29

Feuille de personnage
En couple avec: Sa majesté le roi Leye Xinthas, roi des humains
Guilde:
Pièces d'Or:
4950/20000  (4950/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

RE : RP : le désir d'une rencontre [Leye Xinthas, Elindra de Yanovar]

Message par Leye Xinthas le Mar 5 Juin - 17:28

Leye s’écroula sur le sol comme aspiré par les ténèbres et la douleur. Il eut juste le temps d’entendre une voix de femme crié son nom avant de rejoindre le monde des songes.
Il rêva de nombreuses choses : de son père, des vampires, de la déesse Raya, de l’elfe. Il s’agita dans tous les sens, collant de transpiration et parfois criant au désespoir : ces cauchemars semblaient le poursuivre jusque dans la réalité.

Le lendemain, il se réveilla doucement : ces yeux papillonnèrent pour s’habituer à la lumière du jour, son regard sembla vague et désorienté. Il tenta de scruter la pièce à la recherche du moindre indice qui pourrait lui indiquer où il était cependant une douleur lancinante sur la poitrine le paralysa. Il commença à paniquer avant de remarquer la présence de deux personnes dans la pièce. Il recula vivement lorsqu’il reconnut la chevelure dorée de la reine des elfes. Lui qui s’était fait si beau devait paraître bien pitoyable devant elle. Il baissa les yeux et empoigna la couverture de son lit pour étouffer un cri de rage.

Il réfléchit un petit moment, voyant que la belle ne l’avait pas encore vu.

*Que dois-je faire, que dois-je faire ? Tout devait être parfait, et me voilà seul, torse nu et complètement affaibli devant cette beauté de la nature. Quelle ironie… *

Ne sachant que faire, il observa la pièce : c’était une petite chambre rustique avec un lit, une armoire près de la porte à gauche, un bureau et une chaise. Il y avait une fenêtre aussi mais visiblement il était impossible de s’y échapper sans être vu par les deux elfes.
Il se résigna et racla sa gorge avant de dire :

« Si c’est à vous que je dois la vie, je vous en remercie. Et je suis navré d’avoir à vous rencontrer en pareille circonstance, ce n’était point mon attention. »

Il osa enfin la dévisager. Cependant ce qu’il contempla été bien plus beau que le souvenir qu’il lui était resté. Leye sentit sa peau se réchauffer, son visage s’empourprer, son cœur palpité, tout son corps était parcouru par de multiples picotements. Il la trouvait si belle et la désirait si fortement. Il sourit joyeusement pour paraître moins lamentable aux yeux des deux elfes.




Dernière édition par Leye Xinthas le Mar 5 Juin - 18:05, édité 1 fois
avatar
Leye Xinthas
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 164
Date d'inscription : 18/05/2012

Feuille de personnage
En couple avec:
Guilde:
Pièces d'Or:
3443/20000  (3443/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le désir d'une rencontre [Leye Xinthas, Elindra de Yanovar]

Message par Elindra de Yanovar le Mar 5 Juin - 17:33

Elindra avait veillée sur son bel humain toute la nuit, épongeant son front afin de faire baisser la fièvre, il fallait qu’il passe la nuit, elle ne voulait pas le perdre, elle ignorait pourquoi, mais elle savait qu’elle avait besoin de lui et lui besoin d’elle.

Au petit matin, la fièvre étais redescendu et elle en avait profité pour se renseigner sur ce qui avait bien pu se passer, Aradan lui transmis se qui se disait à l’auberge et en ville, elle fut choqué d’apprendre cette attaque. Elle demanda à son ami de partir à la recherche des deux élites de son humain quand soudain, la voix de Leye se fit entendre. Elle se retourna et s’approcha de lui, il était encore plus beau que dans son souvenir, même malgré les blessures, cela lui donnais un coté guerrier qu’elle appréciait fortement, elle s’assit sur le lit et posa une main sur son front pour être sur qu’il n’y est plus de fièvre.

- Vous ne devez votre vie qu’a votre force, monseigneur, j’ai appris ce qui vous étais arrivé, mon ami ici présent s’apprêtait à partir à la recherche de vos deux amis.


Elle lui sourit, elle était ravis qu’il se soit réveillé, elle mourais d’envie de le serré fort contre elle, mais se retenu de peur de lui faire mal, et puis cela était inconvenant. Elle glissât sa main dans ces cheveux, ils étaient doux, son regard se plongeât dans le sien.

- Vous…vous m’avais fait très peur…

Aradan sentant qu’il était temps pour lui de s’éclipser, il sortit de la chambre afin d’exécuter la demande de son amie. Elindra ne s’aperçut même pas du départ de son émissaire, et reposa sa main sur sa cuisse, légèrement confuse de ce geste si familier.

- Alors vous désiriez me voir ?

Elle baissa sa tête, pour cacher ses joues rougissantes


Dernière édition par Elindra de Yanovar le Mar 5 Juin - 18:01, édité 1 fois

_________________
avatar
Elindra de Yanovar
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 72
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 29

Feuille de personnage
En couple avec: Sa majesté le roi Leye Xinthas, roi des humains
Guilde:
Pièces d'Or:
4950/20000  (4950/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

RE : RP : le désir d'une rencontre [Leye Xinthas, Elindra de Yanovar]

Message par Leye Xinthas le Mar 5 Juin - 17:38

Leye fut touché par les propos de l’elfe, il est vrai qu’il s’était battu vaillamment et il était donc normal qu’il soit en plus piteux états que prévu. Cependant il avait honte : se présenter ainsi devant une élue lui donnait le sentiment d’être pitoyable.
Alors qu’il se demandait vaguement où étaient ses deux fidèles alliés et amis, Elindra lui caressa les cheveux avec sa délicate main tout en le fixant avec un regard emplit de tendresse. Leye en fut tellement étonné qu’il perdit tout le cheminement de sa pensée et la fixa avec une extrême attention. Elle murmura :

- Vous…vous m’avez fait très peur…

Leye écarquilla des yeux : la reine des elfes s’était inquiétée pour lui ?
Une beauté si parfaite ne pouvait se soucier d’un simple humain comme lui cependant elle semblait vraiment troublée. Elle enleva ensuite sa main de sa chevelure avec un air quelque peu gêné. Cela lui pinça le cœur, il aurait voulu que ce geste soit éternel. Elle finit par ajouter, sans le regarder :

- Alors vous désiriez me voir ?


Leye paru un peu perplexe : la raison de leur entrevue n’était point diplomatique. Il avait juste souhaité la voir et lui parler. Cependant il fallait trouver une raison, il fallait que sa réponse soit à la hauteur de son titre d’élu. Il pensa alors à son périple, ses amis possiblement en danger par sa faute… à cause de son désir de la voir. Il soupira, senti la fatigue et la lassitude des éternels combats entre les peuples pesés sur ses épaules d’humain si faible face aux autres races. Il dit d’un ton las en regardant par la fenêtre :

- Je souhaitais vous voir pour vous parler d’un problème qui touche nos deux peuples : les vampires. Ils se nourrissent de nos peuples, de nos vies. Ils ne cessent de faire des calomnies et d’humilier nos peuples avec leurs actes cruels. Je désirerais qu’on trouve un moyen de s’unir… heu… plutôt de s’allier.

Il marqua une courte pause, avala sa salive et essaya de garder contenance. Il n’était point dans ses habitudes de montrer ses sentiments réels, cependant juste cette fois, juste devant elle, il voulait s’exprimer. Il savait qu’elle ne se moquerait pas, il savait qu’elle ne le prendrait pas en pitié. Il continua d’une voix un peu rauque :

- Cela peut paraître égoïste mais ma race est bien connue pour être la plus faible de toutes : nos armes peuvent tuer nos ennemis mais nous n’avons ni la force, ni la rapidité pour les atteindre. Mon peuple est libre seulement grâce au commerce, à notre capacité à construire, à imaginer de nouveaux objets. Votre peuple est empli d’assurance de puretés et de forces, vous êtes à la hauteur des autres races. Si nous trouvions un accord secret ou officiel pour permettre à nos deux peuples d’être plus proche qu’aucun autre, je vous en serais éternellement reconnaissant, madame.


Un voile de tristesse traversa ses yeux, il semblait comme submerger par les fardeaux des élus. Il s’entêta à fixer les carreaux de la fenêtre pour ne point dévoiler son visage débordant de détresse.


Dernière édition par Leye Xinthas le Mar 5 Juin - 18:06, édité 1 fois
avatar
Leye Xinthas
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 164
Date d'inscription : 18/05/2012

Feuille de personnage
En couple avec:
Guilde:
Pièces d'Or:
3443/20000  (3443/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le désir d'une rencontre [Leye Xinthas, Elindra de Yanovar]

Message par Elindra de Yanovar le Mar 5 Juin - 17:40

Elindra regrettait déjà d’avoir posé cette question, peu importe pourquoi il désirait la voir, il était là et c’était le principal, mais il fallait trouvez un prétexte a discuté pour éviter un malaise et ce fut les premiers mots qui lui vint à l’esprit, après tout elle désirait également le voir, elle n’en dormait plus la nuit. Elle écouta le roi répondre à sa question et fut légèrement attristé de la réponse, alors c’était un simple rencontre diplomatique qu’il désirait rien de plus, trouvé un moyen d’unir leurs deux peuples pour ceux protéger de ces vampires qui s’acharnaient sur eux. Elle soupira doucement, qu’espérait-elle après tout, une déclaration d’amour ? Non le roi Leye n’était pas de ces gens-là, il n’avait que faire d’une simple elfe comme elle, alors qu’il pouvait obtenir toutes les femmes qu’il voulait. Elindra releva la tête, Leye avait marqué une pause dans son discours, elle se tourna vers lui, il regardait par la fenêtre. Ce qu’il pouvait être beau, son visage légèrement frapper par les rayons du soleil qui traversait la vitre de la chambre, elle se mit à sourire, et lorsqu’il repris son discours elle ne le quitta pas des yeux, observant les mouvement de ses lèvres au fur et à mesure qu’il parlais, écoutant a peine ce qu’il disait, ces lèvres elle les désirais hardiment, elle n’avait jamais embrasser, mais là c’était plus fort qu’elle , elle le voulais plus que n’importe quoi d’autre et étais prête à tout pour ça. Elle revint à la réalité et n’entendit que la fin du discours de l’élu :

- ….. Si nous trouvions un accord secret ou officiel pour permettre à nos deux peuples d’être plus proche qu’aucun autre, je vous en serais éternellement reconnaissant, madame.


Elle ne fut pas surprise de remarquer une certaine détresse s’afficher sur son visage, il demandait de l’aide et c’était fort honorable de sa part de reconnaitre sa faiblesse. Sans le quitté des yeux, elle ne prononça qu’un seul et unique mot :

- Un mariage….


Inconsciemment ou consciemment, ce mot était sorti de sa bouche, elle rougissait comme une jeune elfe qu’on venais de surprendre en porte à faux. Quoi qu’il en soit ce mot, elle l’avait prononcé et allais devoir l’assumer….


Dernière édition par Elindra de Yanovar le Mar 5 Juin - 18:02, édité 1 fois

_________________
avatar
Elindra de Yanovar
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 72
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 29

Feuille de personnage
En couple avec: Sa majesté le roi Leye Xinthas, roi des humains
Guilde:
Pièces d'Or:
4950/20000  (4950/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le désir d'une rencontre [Leye Xinthas, Elindra de Yanovar]

Message par Leye Xinthas le Mar 5 Juin - 17:46

- Un mariage….

Leye fut tellement choqué par ces simples mots qu’il ne put cacher sa stupeur : il tourna son regard vers elle, les yeux écarquillés, la bouche entre-ouverte et tremblante, les joues un peu rosées. Il ne devait pas avoir bien entendu, ce n’était pas possible, ces mots n’étaient pas sorti de la bouche de cette magnifique elfe. Il la contempla, analysant les moindres détails de son visage comme il savait si bien le faire pour connaître les sentiments et les intentions des autres : son regard gêné scrutait l’ensemble de la pièce comme perdu dans un mélange d’émotion contradictoire, ses joues empourprées la rendaient encore plus désirable et ses lèvres pincées laissaient deviner qu’elle regrettait d’avoir dit cela. Cependant Leye ne tarda pas à remarquer quelques choses dans l’expression de l’elfe qui laissait percevoir un désir refoulé, comme si elle voulait de ce mariage tout en cherchant à le dissimuler à lui.

*Alors je ne rêve pas. Elle souhaite un mariage avec moi, bien que cela n’apporte que très peu de chose à son peuple. De la charité, de la pitié ? Quelles raisons l’ont poussé à ce choix… De l’amour… Non, c’est impossible : le sublime idéal qu’elle représentait aux yeux de ma race ne pouvait s’unir avec la pâle beauté de mon espèce si simple et si imparfaite. Seul le charme donne de la beauté à la niaiserie humaine…*

Il réfléchit quelques secondes : pour la première fois de sa vie, il ne savait vraiment pas quoi répondre. Il avait l’habitude de lancer des phrases toutes faites qui plaisait à ses nombreuses prétendantes et admiratrices. Seulement il ne s’adressait pas à n’importe qui. Il finit par murmurer :

- Sachez madame, qu’un mariage n’a d’importance à mes yeux que s’il est à l’origine d’un amour réel. Je ne désire point obliger un être tel que vous à épouser un simple humain. J’accepterais que si vous éprouviez quelque chose pour ma personne… ou sinon il faudra trouver autre chose…

Il se tut, attendant avec impatience la réponse de l’elfe, espérant inconsciemment qu’un miracle se produise.


Dernière édition par Leye Xinthas le Mar 5 Juin - 18:07, édité 1 fois
avatar
Leye Xinthas
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 164
Date d'inscription : 18/05/2012

Feuille de personnage
En couple avec:
Guilde:
Pièces d'Or:
3443/20000  (3443/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le désir d'une rencontre [Leye Xinthas, Elindra de Yanovar]

Message par Elindra de Yanovar le Mar 5 Juin - 17:56

- Sachez madame, qu’un mariage n’a d’importance à mes yeux que s’il est à l’origine d’un amour réel. Je ne désire point obliger un être tel que vous à épouser un simple humain. J’accepterais que si vous éprouviez quelque chose pour ma personne… ou sinon il faudra trouver autre chose…

Ces mots résonnaient dans la tête d’Elindra, l’obligée à épouser un simple humain, mais ce n’était pas une obligation elle le désirait, seulement voilà elle ignorait ce qu’étais que l’amour. Elle releva la tête et fixa le mur en face d’elle, elle n’osait pas le regarder .Son cœur tambourinait dans sa poitrine, elle se frotta les mains, elles étaient moites, elle se leva et marcha dans la pièce, le silence se faisait pesant, il fallait parler dire quelque chose, choisir ses mots ne pas lui faire peur, ne pas l’éloigner. Elle prit une profonde inspiration et se retourna pour le regarder, il était la assis devant elle, la regardant attendant une réponse qui se faisait désirer, son regard posé sur elle lui faisait réellement perdre ses moyens, elle prit un de ses voilages de sa robe couleur émeraude et s’amusa à l’entourer entre ses doigts et prit la parole quelques peux hésitante :

- Je…je…vous..ne m’obligez a rien, messire Leye, si je désire ce mariage …c’est ..que..enfin…j’ai le sentiment…que nous…sommes liés…j’ignore ce qu’est l’amour..je n’ai jamais connu cela avant…mais il..me..semble..enfin je ressens quelque chose pour vous…quelque chose que je n’avais jamais ressenti auparavant … et ce rendez-vous était pour moi l’occasion de savoir si c’était réciproque…

Son visage s’empourpra, elle venait de se dévoiler, d’ouvrir son cœur à un homme qu’elle ne voyait que pour la seconde fois et qu’elle ne désirait plus quitter. Elle détourna les yeux de l’élu et s’approcha de la fenêtre regardant l’extérieur sans vraiment le regarder, attendant un signe de la part de cet homme qui faisait d’elle une personne qu’elle ne connaissait pas.

_________________
avatar
Elindra de Yanovar
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 72
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 29

Feuille de personnage
En couple avec: Sa majesté le roi Leye Xinthas, roi des humains
Guilde:
Pièces d'Or:
4950/20000  (4950/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le désir d'une rencontre [Leye Xinthas, Elindra de Yanovar]

Message par Leye Xinthas le Mar 5 Juin - 18:09

- Je…je…vous..ne m’obligez a rien, messire Leye, si je désire ce mariage …c’est ..que..enfin…j’ai le sentiment…que nous…sommes liés…j’ignore ce qu’est l’amour..je n’ai jamais connu cela avant…mais il..me..semble..enfin je ressens quelque chose pour vous…quelque chose que je n’avais jamais ressenti auparavant … et ce rendez-vous était pour moi l’occasion de savoir si c’était réciproque…

Leye sourit d’un air tout simplement idiot : il était heureux. Il se pinça silencieusement le bras pour être sûr de ne pas rêver, se tapota le visage avec le bout de ces doigts puis finit par gesticuler en tous sens en signe de victoire : elle était attirée par lui. Faute ne point pouvoir bouger, il s’imagina courir autour de l’auberge en criant de joie et en hurlant à tous les passants de venir témoigner de leur attirance réciproque. Elle avait avoué son amour, elle avait avoué sa faiblesse envers lui, elle… si belle… si maladroite dans ses propos… avait succombé à son charme.

Il l’observa du coin de l’œil et l’a vu contemplant le paysage à travers de la fenêtre. Bien que son visage soit hors de portée de la vision du jeune homme, la nervosité d’Elindra était mal dissimulée. En effet, elle tortillait un bout de sa robe fébrilement et tremblait de tout son petit corps frêle de couleurs porcelaine.

Il posa la paume de sa main sous son menton et commença une courte méditation : il ne fallait pas se dévoiler, il ne fallait pas lui avouer son amour directement. Il était l’élu des humains, il fallait qu’il fasse honneur à sa race, à son rang et à son peuple en cachant ce sentiment fou qu’il avait pour cet être si pur, pour ne point paraître faible ou au pied d’une autre race. Il était l’homme après tout et bien qu’il savait qu’il la chérirait plus que toute autre chose quand il serait marier, il ne fallait point le paraître avant. Il fallait rester stoïque et officiel au cas où un évènement viendrait annuler cette heureuse union. Il prit une profonde inspiration, endossa le masque de la neutralité avec un petit sourire indifférent et finit par dire d’une voix incroyablement suave :

- Eh bien, soit. J’accepte de me marier avec vous. Cela assurera l’avenir de nos peuples. De plus, il semblerait que nous éprouvons des sentiments réciproques.

Il poussa un long soupire de joie et poursuivit d’une voix qui cachait mal son envie d’être à ses côtés :

- Ne vous cachez pas de moi, ma douce. Venez près de moi, que je puisse caresser votre magnifique visage de pureté.
avatar
Leye Xinthas
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 164
Date d'inscription : 18/05/2012

Feuille de personnage
En couple avec:
Guilde:
Pièces d'Or:
3443/20000  (3443/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le désir d'une rencontre [Leye Xinthas, Elindra de Yanovar]

Message par Elindra de Yanovar le Mar 5 Juin - 18:13

Elindra attendait, le silence qui suivit sa déclaration apparaissait à ses yeux comme de longues et insoutenables heures, alors quand réalité seulement quelques minutes c’étaient écoulés quand enfin l’élu se décida à retrouver l’usage de la parole. Les mots qu’il sortit de sa bouche fut pour Elindra comme un soulagement, il acceptait de l’épouser, certes sa première raison n’était pas celle qu’elle attendait, mais il avait cependant affirmé que lui aussi avait des sentiments.

Elle voulait ouvrir cette fenêtre et hurlé de joie, lui sauté dans les bras pour sentir son parfum enivrant. Elle se retourna vers l’homme qui faisait battre son cœur, il affichait un sourire de vainqueur et lorsqu’il lui demande de s’approcher, elle ne se fit pas attendre et s’assit a coter de lui sans cesser de le regarder, plongeant son regards dans le sien, elle posa sa main sur la joue du roi en souriant la caressant du bout des doigts , il avait la peau douce malgré les égratignures et finit par prononcer d’une voix douce :

- Je ne me cache point mon bel ami, je suis ravi que vous acceptiez ce mariage, et peut être qu’avec le temps….

Elle l’espérait de tout cœur, elle espérait que ce mariage sera un mariage d’amour. Elle glissa sa main dans ces cheveux et rapprocha son visage du sien, humidifia ses lèvres du bout de la langue, son cœur battait a cent à l’heure, elle désirait gouter ces lèvres, un baiser, le baiser, le tout premier, celui qui restera dans ses pensées pour l’éternité.

_________________
avatar
Elindra de Yanovar
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 72
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 29

Feuille de personnage
En couple avec: Sa majesté le roi Leye Xinthas, roi des humains
Guilde:
Pièces d'Or:
4950/20000  (4950/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

RE : RP : le désir d'une rencontre [Leye Xinthas, Elindra de Yanovar]

Message par Leye Xinthas le Mar 5 Juin - 18:16

Lorsque la belle élue des elfes s’approcha de Leye et plongea son regard dans le sien : Leye sentit un frisson lui parcourir toute l’échine : il se rappela un souvenir très lointain.

Lorsqu’il était plutôt adolescent et qu’il vivait encore chez son grand-père, il était tombé amoureuse de l’une des femmes de la bâtisse féminine. Il se rappellerait toujours de son magnifique visage aux joues rondes et douces, aux cheveux d’un blond vénitiens et aux regards de braise. Ah la la, la belle Natasha, sa beauté n’avait d’égale que son intelligence : elle était forte, mature et terriblement cruelle que faire fondre son cœur de glace était devenu un véritable challenge pour notre jeune séducteur. Avec elle, il se sentait viril, fort et sauvage, son sentiment était renforcé par un désir ardent de la dominer, de la faire plier sous son regard de feu. Il l’avait courtisé pendant de longues semaines et avait réussi à lui voler son cœur. Cependant trois jours plus tard, elle avait rencontré son futur mari, un homme riche aux allures de la haute noblesse. Elle l’avait quitté pour ce fanfaron, cet être qui ne plaisait que grâce à son argent. Ce jour-là, il s’était promis de ne plus tomber amoureux aussi facilement, mais son goût du défi s’accrut et il devint alors le pire des courtisans de l’humanité.

Il sortit de sa rêverie lorsque la belle elfe lui toucha délicatement la joue avec sa main. Il la contempla vivement, noyant ses yeux dans un océan azuré pétillant d’émotion et de l’innocence du premier amour. Il ressentit comme une vague de bien-être, il ne ressentait pas ce qu’il avait pu ressentir pour Natasha. Son sentiment, ses sensations et ses émotions, tout coulé de sources, tout suivait un rythme harmonieux de plénitude complète et d’amour profond. Il savait désormais, qu’en faisant ce mariage il ne regretterait absolument rien, car il l’aimait comme il avait aimé sa mère, comme il aimera sa femme.
Elle lui affirma d’une voix fluette :


- Je ne me cache point mon bel ami, je suis ravi que vous acceptiez ce mariage, et peut être qu’avec le temps….

Puis sans qu’il ait eu le temps de répliquer ou même de penser, elle s’approcha de lui pour un tout premier baiser. Leye s’humecta les lèvres, il voulait les gouter, apprécier leurs formes légères et si sublimes. Il se rapprocha pour faire les quelques centimètres qui restaient quand s’en crier gare Adriann entra brusquement dans la pièce.

Lorsqu’il les vit tous deux et qu’il comprit qu’il avait perturbé un moment intime, il mit ses mains devant ses yeux et demanda faiblement pardon. Katarina derrière lui et lui dit d’une voix triomphante :

- Je t’avais dit mon beau, mais bon, tu ne me crois jamais !
avatar
Leye Xinthas
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 164
Date d'inscription : 18/05/2012

Feuille de personnage
En couple avec:
Guilde:
Pièces d'Or:
3443/20000  (3443/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le désir d'une rencontre [Leye Xinthas, Elindra de Yanovar]

Message par Elindra de Yanovar le Mar 5 Juin - 18:19

Elindra sursauta quand elle entendit la porte de la chambre s’ouvrir brusquement et se mit à rougir lorsqu’elle vit apparaitre les deux amis de Leye. La situation était quelque peu embarrassante, prise sur le faite entrains d’être sur le point d’embrasser un homme qu’elle connaissait a peine et qui plus est le roi des humains, si cela venait à se savoir a Simula, elle serais discréditer aux yeux de son peuple. Elle si discrète, si calme, si droite, se laisser allez dans une chambre avec un roi d’une autre contré aurait été mal venu. Elindra s’écarta légèrement de son futur époux, essayant de garder une distance respectable, elle était très embarrassé et ne savait quoi dire ou faire pour interrompre se silence tellement pesant, quand la jeune femme qui lui avait apporté le message pour cette rencontre s’en chargeât :

- Je t’avais dit mon beau, mais bon, tu ne me crois jamais !


Elle lui avait dit quoi ?, que pensaient-ils d’elle qu’elle se laisserait allez dans cette chambre, au risque de se déshonorer ? Jamais … . Elle se leva et remis de l’ordre dans ses cheveux, se racla la gorge pour éviter de montrer son embarras et pris la parole d’une voix calme ne laissant rien paraitre de ce qui avais bien pu se passer :

- Vous devez être, les amis du seigneur Xinthas, enchanté, je me présente Elindra de Yanovar, nous nous sommes inquiétés, j’espère que vous allez bien.

Elle espérait qu’avec ce qu’elle venait de dire, cela éviteras d’entamer un sujet qui la mettrais mal à l’aise, elle reprit un voilage de sa robe entre ses doigts comme pour cacher sa nervosité. Quand allait-il prendre la parole ?, ces amis avaient les yeux rivés sur elle et elle avait horreur de ça, elle se retourna vers Leye, d’un regard qui appelais au secours, comme si sa vie en dépendait, espérant un signe de sa part. Elle mourait d’envie de s’enfuir en courant.

_________________
avatar
Elindra de Yanovar
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 72
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 29

Feuille de personnage
En couple avec: Sa majesté le roi Leye Xinthas, roi des humains
Guilde:
Pièces d'Or:
4950/20000  (4950/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

RE : RP : le désir d'une rencontre [Leye Xinthas, Elindra de Yanovar] FIN

Message par Leye Xinthas le Mar 5 Juin - 18:37

Leye s’amusait beaucoup de la situation et apprécié de voir son élite si enjouée. Il regarda sa future femme et perçu sur son visage l’embarras d’avoir été découverte, ces yeux fuyaient tous les regards, ses mains s’agitaient en tous sens. Il se réjouit silencieusement : cette expression la rendait encore plus belle, il avait hâte de pouvoir discerner tranquillement la moindre expression du visage de sa belle.
Soudain alors qu’il la jaugeait discrètement, elle se retourna vers lui, gêner de la situation : elle semblait lui demander de l’aide. Il lui sourit tendrement et parla d'une voix forte et déterminée :

- un peu de respect pour l’élue de Yanovar, mes chères amies. Comme vous le savez, nous avions besoin d’un traité pour une entente durable entre nos deux peuples. Vous pouvez nous féliciter, nous allons avoir une paix éternelle entre nos deux peuples grâce à un contrat fort et inviolable- il fit une courte pause et prononça chaque mot plus lentement - j’ai l’honneur et le privilège de vous annoncer qu'Elindra de Yanovar, l’élue des elfes, va devenir la nouvelle reine du monde des hommes et a fortiori ma femme. Agenouillez-vous et félicitez cette union historique.

Leye jubila avec plaisir : ses deux amis du roi le regardaient avec le plus grand étonnement. Adriann et Katarina se doutaient que les deux allaient se rapprocher fortement mais pas au point de se marier. De plus, Leye leur avait souvent dit qu’il choisirait une femme et reine qu’il aimerait et qu’il chérirait plus que sa propre vie. L’homme qui batifolait à droite et à gauche était définitivement parti.
Même si Leye séduisait une autre femme, cela ne serait qu’à des fins politiques et non pas par plaisir.
Les deux ne bronchèrent pas et s’agenouillèrent devant leur reine en signe de respect. Ensuite Adrian s’approcha de Leye et lui fit une petite tape dans le dos :
- eh bien, tu vas devoir te ranger ! J’ai hâte de voir la tête de toutes les femmes que tu as séduites quand tu vas annoncer ton mariage.
Leye rigola de vive voix, Adrian était vraiment un être cher à son cœur, il savait toujours être très subtil dans les situations critiques. Il regarda tout autour de lui et il comprit que cela ne plaisait pas à tout le monde. Katarina et l’ami de l’elfe étaient plutôt morne. Leye savait pourquoi Katarina était aussi triste, un an plus tôt, elle lui avait avoué son amour et il l’avait rejeté. Il comprenait tout à fait qu’elle soit mélancolique dans un moment pareil… il se jura de lui parler…
Quant à l’ami elfique d’Elindra, il le dévisageait avec une certaine haine mêlée à de l’admiration. Cependant il est bien connu que les sentiments des elfes sont très peu perceptibles, il décida donc de lui sourire en hochant la tête en signe d’accord mutuel.

Dans la soirée, le groupe festoya bruyamment dans l’auberge : les coupes se choquèrent, des chansons firent chanter, il y eut beaucoup de rire, beaucoup de joie, beaucoup de geste tendre entre les deux élus.
La fête battait à son plein quand Leye profita d’une dig Verson de son ami Adrian, pour aller voir Katarina au comptoir de l’auberge. Il la voyait sourire faussement depuis tout à l’heure et sentit comme un frisson dans le corps de son ami quand il s’assit sur un tabouret à côté d’elle. Il ne savait pas quoi dire, il n’y avait rien à dire… il soupira bruyamment. Elle dit d'une voix abattue :

- Leye, je peux te poser une question .

- Oui, bien sûr.

- … Leye, pourquoi tu n’as jamais voulu coucher avec moi, suis-je si laide ? Suis-je si indésirable, je…


Il la fit taire d’un signe de la main et dit d’une voix réconfortante :

- détrompes-toi, tu es bien plus désirable que la plupart des femmes avec qui j’ai ? Cependant ma douce amie, je t’estime bien plus que ces femmes-là qui sont prêtes à coucher avec moi juste pour avoir le privilège de se pavaner devant leurs amis. Tu m’es, n’en doute pas. Je ne voulais tout simplement pas te souiller et t’enchaîner à moi. Tu comprends .

- … Oui, je comprends

Leye s’en alla en prenant les verres d’alcool qu’il avait commandés, quelque peu barbouillés. Il savait qu’elle allait sangloter.
Lorsque la soirée fut achevée, les elfes prirent congé. Leye réconforta sa future femme en lui promettant de ne point quitter l’auberge avant d’être totalement rétabli et avant qu’elle ait pu dire quoi que ce soit, il l’embrassa d’un petit baiser timide devant tout le groupe. Pour la première fois de sa vie, il avait fait un unique et véritable sourire rempli de joie et de tendresse.
avatar
Leye Xinthas
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 164
Date d'inscription : 18/05/2012

Feuille de personnage
En couple avec:
Guilde:
Pièces d'Or:
3443/20000  (3443/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le désir d'une rencontre [Leye Xinthas, Elindra de Yanovar]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum