L'ANCIEN MONDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ANCIEN MONDE

Message par Astralÿs Wiz'Rakad le Sam 21 Avr - 18:36

Le commencement :

Au commencent, le noir, le vide le plus total. Puis, un infime mouvement du rien. L'apparition de la lumière, la création d'un Univers. La lumière et les ténèbres prirent la forme d'une divinité : LuxOscuro. De ce dieu découlèrent d'autres êtres semblables : Pyroxis, dieu du feu, Akwabaa, déesse de l'eau, Zorghai, dieu du vent, et enfin, la dernière déesse du Panthéon, Raya, déesse de la terre. Ensemble, ils réunirent leur pouvoir pour emplir leur univers d'étoiles, de planètes, de galaxies ; une planète en particulier, la plus belle de toutes, qu'ils nommèrent Fanthaïsa, en symbole de fantaisie, l'unique lien entre le réel et l'imaginaire.



Raya forma les terres, LuxOscuro les astres qui les éclairèrent, Akwabaa fit couler des rivières et des océans, arrosant la planète pour la rendre fertile, Pyroxis donna naissance au feu qui la réchauffait de l'intérieur, et Zorghai souffla le vent, pour rafraîchir la surface et donner du mouvement à leur création.
De tous ces éléments réunis apparut la vie sur Fanthaïsa. Les arbres poussèrent, les herbes et fleurs tapissèrent les plaines. Divers animaux arrivèrent qui se nourrirent des plantes, et d'autres encore qui se nourrirent des autres animaux. La planète évolua tranquillement.

Cependant, les dieux demeurèrent insatisfaits. Il manquait une chose à la merveille qu'ils avaient créé : l'intelligence, et le savoir. Alors, LuxOscuro, sans consulter ses pairs, donna naissance à un peuple, le Peuple de Lumière. Il lui donna la capacité de réfléchir et d'apprendre, et le Pouvoir. Le Peuple de Lumière, ou race des Espiritus, prit lentement le contrôle de Fanthaïsa. Il fit régner la paix, à l'aide de la magie dont le dieu de la lumière et des ténèbres les avait dotés.

Cette nouvelle création était si parfaite que les autres dieux en furent jaloux. Ils décidèrent de créer leurs propres peuples intelligents.
Raya créa le peuple des Humains, Akwabaa celui des Sirènes, Pyroxis celui des vampires, et Zorghai celui des fées. Toujours insatisfaits, ils créèrent d'autres races encore, en s'associant : Raya et Akwabaa formèrent les Elfes, Pyroxis et Akwabaa formèrent les Lycans, Zorghai et Pyroxis formèrent les Démons.

Ainsi les différentes races qui peuplent Fanthaïsa furent-elles créées.

Le chaos :

Les dieux étaient contents : chacun avait laissé sa marque, son espèce spécifique sur Fanthaïsa. Cependant, leur bonheur fut de courte durée : contrairement au Peuple de Lumière, les nouveaux peuples étaient instables, lunatiques, et tombaient avec facilité dans la violence, l'avarice et la soif de pouvoir. De nombreuses luttes s'ensuivirent entre les races intelligentes, dans le but de savoir laquelle règnerait en maître.
Tout ne fut alors que chaos.

En cette période, il se créa de multiples tensions, haines et amitiés entre toutes les races (voir la chronologie).

Les Espiritus, après avoir tenté de raisonner les peuples, et sans y parvenir, avaient décidé de ne pas sombrer dans la violence eux aussi, et étaient demeurés dissimulés. Les humains, les vampires et les démons étaient les plus corrompus, et ils firent couler le sang sur les terres. Les lycans étaient puissants, mais ils étaient peu nombreux, et la guerre fit diminuer encore leur nombre. Les sirènes restaient dans l'océan, unique lieu que personne ne convoitait et où elles restaient maîtres, à l'abri des combats.
Quant aux elfes et aux fées, malgré leur puissance, ils étaient beaucoup moins assoiffés de pouvoir que les autres peuples. Ils finirent par rester dissimulés également.

Les dieux furent abasourdis par tant de violence. Ils venaient de se rendre compte de l'imperfection de ce qu'ils avaient engendré. Ils se réunirent pour décider des mesures à prendre. La plupart voulait détruire les peuples intelligents, pensant qu'ils ne créaient que chaos et corruption. Les autres pensaient que ce chaos finirait bien par s'arrêter de lui-même. Finalement, ce fut la voix de LuxOscuro qui pesa dans la balance. C'était le plus puissant des dieux, et le seul qui avait réussi à créer une race parfaite. LuxOscuro avait confiance en le Peuple de Lumière pour rétablir la situation. Il convainquit le Panthéon de venir avec lui, se montrer aux yeux de ce peuple.

Ils apparurent donc aux yeux des Espiritus. Ils leur apprirent l'histoire de la Création, et les dotèrent d'une magie puissante, leur confiant l'avenir de Fanthaïsa.
Alors, les Espiritus montrèrent leur puissance aux autres peuples, ce qui les calma et les persuada de les écouter. Ils leur expliquèrent que le pouvoir ne menait à rien, qu'il n'était que corruption pour les esprits fragiles et vacillants qu'étaient les leurs. Ils leur racontèrent l'existence des dieux, et leurs pouvoirs. Enfin, ils prédirent la fin des races si la paix ne revenait pas.

L'harmonie :

Eblouis pas leurs pouvoir, les autres peuples les écoutèrent, retinrent la leçon et acceptèrent leur autorité. Les Espiritus divisèrent les races en plusieurs contrées : Simula pour les elfes, Xyrstarel pour les fées, Foreoh pour les démons, et le Royaume que devraient se partager les humains et les lycans, qui avaient contribué à faire le plus de dégâts. Quant aux vampires, qui démarrèrent les hostilités et corrompirent les démons (anciennement semblables à des anges), ils furent condamnés à ne pas avoir de contrée. Le peuple des sirène avait pour lui tout l'océan, cependant ils délimitèrent eux aussi des terres, la contrée d'Albelay, qui comprenait également une parcelle de terre.

Ainsi les Espiritus répartirent le pouvoir en Fanthaïsa : ils élurent un représentant pour chaque race, ceux qu'ils trouvaient les plus aptes à prendre ces postes, puis ils se retirèrent, et disparurent.

Vous vous trouvez désormais en l'an 200, le calme plat est revenu... Une date à inscrire dans les mémoires tout simplement parce que c'est la date de l'harmonie la plus importante de toute l'histoire de Fanthaïsa, l'apogée de ce monde.
Seulement, les peuples de Fanthaïsa sont des êtres futiles et avides de sang, ils ne savent pas être justes et droits.
De nombreuses tensions ressurgirent, malgré tous les efforts des Elus, notamment entre les vampires et les lycans, les humains et les vampires, et les elfes et les démons. Les lycans et les vampires n'avaient aucune raison de se battre, mais depuis leur création ils se repoussaient et ne pouvaient s'entendre, sans doute parce qu'ils étaient les deux races les plus opposées : sang chaud contre sang froid... Les vampires étant friands de sang humain, il était logique que les humains ne les apprécient pas. Quant aux elfes, ils n'aimaient vraiment pas la race manipulatrice et sans scrupule des démons.
Les Vampires avaient formé leur contrée, la faisant de plus en plus forte, tandis que les démons développaient également la leur : ils étaient intelligent et avaient compris ce qu'ils devaient faire, à savoir devenir puissants.
Les Sirènes et les Fées quant à elles étaient plutôt paisibles et se souciaient peu de ce qui se passait ailleurs que dans leurs contrées.

Les races de Fanthaïsa continuèrent à cohabiter tant bien que mal, grâce aux Elus qui, en l'an 1000, s'étaient réunis en Onixion afin de mettre en place un traité de paix, un traité qui interdirait toutes les guerres entre les races quelles qu'elles soient. Après avoir longuement débattu, les Elus étaient arrivés à une fin qui leur plaisait à tous, ils avaient placé proportionnellement des frontières pour délimiter leurs contrées de façon égale et éviter les conflits.

La paix règne à présent en Fanthaïsa et nous nous trouvons en l'an 1005. Cependant, certains se demandent si les Espiritus n'étaient pas des légendes... Certains même préfèrent s'essayer à prendre entièrement Fanthaïsa pour tout contrôler. Le chaos reviendra-t-il ? A vous d'en décider.


Dernière édition par Astralÿs Wiz'Rakad le Lun 17 Sep - 11:20, édité 2 fois
avatar
Astralÿs Wiz'Rakad
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 107
Date d'inscription : 21/04/2012

Feuille de personnage
En couple avec: Personne
Guilde:
Pièces d'Or:
4400/20000  (4400/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ANCIEN MONDE

Message par Astralÿs Wiz'Rakad le Ven 7 Sep - 16:36





Quand les Espiritus refont surface...


Vernebes 6 Estembre 1005
Cité cachée des Espiritus


Le soleil qui réchauffait les cœurs, la douce brise qui berçait les âmes. Lumière et ombre qui cohabitaient sans conflit. Le calme.
Le calme, partout, ici comme ailleurs... sauf dans l'esprit des Espiritus, dont le Conseil se réunissait ce jour-là, pour la première fois depuis un bon nombre d'années. Et le sujet de la réunion était justement cette paix régnant sur Fanthaïsa. Dans une salle circulaire immense, agencée comme un amphithéâtre, les membres du peuple de LuxOscuro se tenaient assis sur les gradins, fixant tous l'homme qui parlait au centre de la pièce, appuyé sur un tout petit comptoir de pierre blanche.
L'orateur avait le même aspect épuré, presque immatériel que tous les Espiritus. C'était un de ces hommes sans âge, d'apparence jeune mais de qui se dégageait une aura d'expérience et de vieillesse. Il avait une longue chevelure pâle attachée en une queue de cheval lâche et basse, qui coulait dans son dos jusqu'à atteindre la hauteur de ses reins. Son regard était d'un bleu-vert indéfinissable qu'on aurait juré un peu sombre, un regard d'homme intelligent. Il parlait d'une voix forte et claire, et avec tant de conviction qu'on avait immédiatement envie de le croire.

« Mes frères. J'ai décidé de demander la réunion d'un Conseil en ce jour car, comme je suis sûr que nous l'avons tous remarqué, il plane sur les terres de Fanthaïsa une atmosphère de paix exceptionnelle, que nous n'avons plus connue depuis de longues années. C'est pourquoi j'ai une proposition. Je doute que ce calme perdure si les peuples chaotiques n'ont pas de modèle auquel se raccrocher - l'espiritu fit une petite pause, comme pour laisser le temps à ses pairs de ressasser ses mots -. Aussi... je propose que notre peuple fasse une petite apparition parmi eux. »

Dans une assemblée normale, des rumeurs auraient commencé à s'élever et on aurait eu bien de la peine à rétablir le silence. Mais l'assemblée des Espiritus n'était pas une assemblée normale. Chacun accueillit les propos de son confrère avec un silence méditatif. Puis deux nouvelles personne se levèrent : un homme et une femme. Ils descendirent les gradins avec grâce jusqu'au centre de la salle. L'espiritu qui avait déjà parlé leur céda la place. La femme, qui avait des cheveux d'un blanc éclatant et des yeux d'azur, prit la parole en premier.

« Camarades, j'ai bien réfléchi, et j'estime pour ma part qu'il est trop tôt pour une telle apparition. La vague de paix vient à peine de s'installer, et peut-être que des notes discordantes nous auraient échappé. Il n'est rien de pire que l'eau qui dort... Ma crainte est que nous exposer puisse agiter cette eau et créer une tempête. De plus, nous avions convenu il y a fort longtemps de ne plus apparaître qu'en temps de grave chaos, or il me semble que ce temps n'est pas venu encore. »

La femme recula un peu. Elle avait l'air inexplicablement plus jeune que son confrère aux yeux sombres qui s'était tenu à sa place quelques instants plus tôt, bien qu'ils aient physiquement tous deux l'apparence de jeunes gens d'une vingtaine d'années. Le deuxième homme s'avança à son tour. Lui avait des yeux d'or liquide et une chevelure aile de corbeau. Il parla en ces termes :

« Après avoir écouté ces deux avis, j'estime qu'il est temps de procéder à un vote. Avant tout, quelqu'un désire-t-il d'abord s'exprimer ? - il y eut un silence pour toute réponse – Bien, je déclare le vote ouvert. Que ceux qui veulent que notre peuple se montre s'illuminent de jaune. »

Il s'agissait là d'une prouesse magique simple, accessible aux Espiritus les moins doués en la matière. Un très grand nombre de personnes prirent une couleur jaune, le temps d'être comptées, puis revinrent à la normale. L'homme aux cheveux noirs demanda ensuite que ceux qui désiraient que leur peuple reste encore caché s'illuminent d'une lumière bleue. On remarqua tout de suite que leur nombre était très inférieur. L'Espiritu qui avait parlé en premier, et dont le nom était Gorsenn, décréta :

« Qu'il en soit ainsi. Demain, dès l'aube, certains d'entre nous pourront se rendre parmi les membres du peuple chaotique. Je ne demanderai qu'une chose, dont je suis certain qu'elle va de soi : ne pas révéler l'emplacement de ce lieu, et ne pas crier partout la rumeur de notre retour. Je déclare le Conseil clos. »

Les Espiritus, un par un, quittèrent les lieux en se laissant aller aux bavardages pour la première fois. Au fur et à mesure qu'ils partaient, l'endroit devenait de plus en plus sombre. La jeune Espiritu aux cheveux immaculés fut la dernière à partir. Elle lança un regard appuyé à Gorsenn, chargé de tous ses doutes, et sortit. La seule lumière présente émanait à présent de Gorsenn. Maintenant qu'il était seul, on pouvait voir que ses yeux émettaient une vague lueur noire malsaine.

Un sourire mauvais étira les lèvres de Gorsenn. Son plan marchait à merveille. Enfin, son peuple allait arrêter de se cacher. Il avait dû supporter toute leur gentillesse, toute leur pureté des siècles durant. Mais cette époque était révolue. Il allait pouvoir faire usage de sa puissance pour faire autre chose que du bien. Du bien... il en avait soupé. Et il savait qu'un certain nombre des siens éprouvait le même sentiment.
Le monde était en passe de changer... A Gorsenn la liberté.

Au mal la liberté.

_________________
avatar
Astralÿs Wiz'Rakad
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 107
Date d'inscription : 21/04/2012

Feuille de personnage
En couple avec: Personne
Guilde:
Pièces d'Or:
4400/20000  (4400/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ANCIEN MONDE

Message par Skohvan Lukos le Dim 9 Déc - 16:33

Up pour la chronologie de la rubrique!

_________________
Skohvan Fils de Loup. Chef et Guide de la Glorieuse Nation Lycane


Description des Lycanthropes

Je suis lourd, poilu, griffu et ai de grandes dents acérées. Cependant, je suis gentil et ne mords pas Wink
avatar
Skohvan Lukos
Élu de Fanthaïsa
Élu de Fanthaïsa

Messages : 30
Date d'inscription : 19/07/2012
Age : 24

Feuille de personnage
En couple avec:
Guilde:
Pièces d'Or:
3300/20000  (3300/20000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ANCIEN MONDE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum